Alain Lessard est né à Saint-Georges, en Beauce (Québec, Canada). Il grandit entouré de livres, lui permettant ainsi de s'évader dans de nombreux d'univers allant de la bande dessinée au roman. Fasciné par la liberté que les mots lui accordent, il découvre rapidement que sa main, armée d'une plume, le plonge dans un imaginaire aussi fertile qu'intarissable.

En 2005, il obtient un baccalauréat en psychologie (Université Laval) et devient intervenant en toxicomanie, puis conseiller en réadaptation. Toutefois, il délaisse rapidement la relation d'aide pour se consacrer entièrement à l'écriture.

à tous ceux qui ont si bien su me laisser mourir

En 2007, il publie son premier roman aux Éditions du Mécène.

Intitulé À tous ceux qui ont si bien su me laisser mourir, l'ouvrage ne laisse personne indifférent et sera au programme d'étude et d'analyse dans une école secondaire de Laval. 

Tais-toi petite poupée

Un an plus tard, il récidive avec un second roman troublant et dérangeant dont le titre évoque la nature du sujet traité : Tais-toi petite poupée.

En entrevue avec Laurent Laplante(journaliste et écrivain) lors de son passage au Salon international du livre de Québec (2009), celui-ci lui fait part de l'aspect révoltant de la trame qui est rehaussé par la qualité de l'écriture (entre autres la naïveté enfantine du langage de Sarah, le personnage principal que l'on suit de 4 à 17 ans).

Théâtre et chansons

En 2009, il écrit et met en scène (co-mise en scène de Jacques Bernard) une dramatique intitulée Et si j'avais su... L'émouvante pièce, jouée par la troupe « Dans'on rôle », mélange théâtre, musique et danse contemporaine. Elle s'avère un franc succès, chaque représentation affichant complet.

Au même moment, il découvre l'écriture de textes de chansons et l'émerveillement d'apprendre qu'une mélodie peut être déposée sur ses mots. Avec un ami, il explore cette nouvelle facette de sa poésie. Quelque temps plus tard, il fait la rencontre de Johanne Aubé (Les Ticky Jones), avec qui il trouvera l'amour. Le coup de foudre entre eux s'avère aussi en être un musical, et ils entreprendront l'écriture de plusieurs chansons dont certaines joueront dans plus de soixante stations de radio du Canada. L'émouvante À tous ces coeurs deviendra aussi la chanson thème de la Fondation du coeur Beauce-Etchemin.

j'ai aimé.

En octobre 2010, Alain Lessard lance J'ai aimé., son troisième roman. Celui-ci se veut plus lumineux que ses deux premiers volumes, tout en demeurant un ouvrage portant à la réflexion sur l'amour et la volonté toute humaine de parfois s'acharner à demeurer en relation alors que tout est voué à l'échec. Il traite du bonheur et de notre facilité à le laisser filer en échange de la sécurité qu'apporte la monotonie de la routine. J'ai aimé. a valu à l'auteur de nombreux éloges dont celui de son éditeur : « Plume qui sait rendre avec justesse les moindres effleurements de sentiments tout autant que les gestes qui les accompagnent.»

Contes de saint-parlabas : Un livre et 2 spectacles

Le 29 janvier 2012 annonce un tournant dans la carrière de l'écrivain Alain Lessard. Il lance Contes de Saint-Parlabas, un ouvrage où le lecteur est plongé au cœur de l'imaginaire, du merveilleux et du magique... L'éditeur, Jacques Bernard, n'hésite pas à comparer l'œuvre de Alain Lessard à celles du célèbre conteur québécois Fred Pellerin : «Les Contes de Saint-Parlabas s’inscrivent dans la pure tradition du célèbre conteur québécois, Fred Pellerin. Les personnages, plus grands que nature, mériteraient d’être consignés dans le registre des grands protagonistes de l’univers du conte. S’y mélangent l’humour, l’absurde, l’émerveillement et le drame, pour ainsi former des histoires à la fois hilarantes et touchantes.»

Quelques mois plus tard, Alain Lessard met en scène le tome 1 de cette oeuvre. Le spectacle, intitulé La tristesse de l'étoile est un réussite et les critiques sont plus que favorables. Mettant en vedette Steve Pruneau (conteure et comédien), Johanne Aubé (chanteuse), Mélanie Gilbert (chanteuse) et Michelle Lambert (multiinstrumentiste), le spectacle était présenté devant un décor multimédia couvrant 36 pieds de largeur par 10 pieds de hauteur. Le concepteur visuel Joël Proulx Bouffard a entre autres travaillé pour différentes productions du Cirque du Soleil et de Robert Lepage.

En 2014, toujours en lien avec ses Contes de Saint-Parlabas, il adapte l'histoire et produit le spectacle de théâtre pour enfants Dunort.

Il renoue avec le concepteur visuel Joël Proulx Bouffard, puis s'entoure de la metteure en scène Pamela Doyon et des comédiens Yannick Coderre, Stéphanie Lessard et Jérome Roy. Ce dernier compose également toute la musique du spectacle.

En 2015, il fonde Les Productions Pixel d'étoile, une boîte artistique de création d'univers amalgamant scénarisation et multimédia.

Depuis 2007, Alain Lessard sillonne les routes du Québec pour offrir des ateliers de création littéraires et des conférences. Il aborde différents thèmes dont l'importance de croire en soi et en ses rêves, l'intimidation, la persévérance et le bonheur.  

 

Entrevue avec Alain Lessard à l'émission culturelle «Les Enflammés»